Le contexte est inédit : aux crises sociales, démocratique, environnementale et climatique s’ajoute depuis plus d’un an la pandémie de la Covid-19 qui a révélé l’extrême vulnérabilité du monde dans lequel nous vivons. Nous devons changer notre modèle économique productiviste, basé sur l’exploitation sans limites de nos ressources naturelles, et transformer nos activités pour qu’elles puissent s’adapter à de tels chocs. La Région est un levier essentiel pour accompagner ce mouvement et des services publics renforcés pour réussir les défis qui nous attendent tout en préservant l’unité sociale. Renvoyer l’écologie à plus tard parce qu’il faut répondre à l’urgence sanitaire et sociale serait un non-sens. Assurons les sécurités sanitaires, économiques, écologiques et sociales et redonnons un nouveau souffle à notre région.


CRISE# Déployer un plan d’aide d’urgence aux secteurs les plus impactés par la crise sanitaire

  • Accompagner la reconversion des salariés des secteurs impactés par la crise en créant un fond « formation » dédié.
  • Mettre en place un plan de relance culture sur trois ans avec accès simplifié aux aides
  • Soutenir toutes les petites structures sportives qui ont souffert de clubs/salles désertées à cause des mois de confinement.
  • Plan pour conforter les services publics pour faire face aux crises»

SANTÉ

Assurer une offre médicale équitable pour tous
Déployer des centres de santé là où l’offre de soin est insuffisante et salarier 200 médecins généralistes supplémentaires et spécialistes.

Former les personnels du soin
Accroître le nombre d’infirmier.e.s, d’aides-soignant.e.s, d’orthophonistes, de kinésithérapeutes, d’éducateurs, de conseiller.e.s en éducation sociale et familiale en mettant en place un grand plan d’investissement régional pour les formations sanitaires et sociales.

Consacrer 10 Millions € à la prévention-santé et à la santé environnementale
Réaliser des études épidémiologiques d’impacts, améliorer les alertes pollution, mettre en oeuvre le plan d’actions contre les perturbateurs endocriniens, sensibiliser et informer les habitants….

JEUNESSE

Organiser la prévention pour tous les lycéens
Avec l’ARS et l’Education nationale, mettre en place un service permettant une consultation médico-psycho-sociale systématique pour chaque lycéen(e).

Prendre soin de la jeunesse, lutter contre la précarité
Expérimenter des formes de sécurité sociale alimentaire pour apporter une réponse d’urgence aux 10 000 jeunes en précarité alimentaire de notre région.

ÉCONOMIE

Créer 20 000 emplois écologiques et solidaires
Créer des emplois avec l’extension des Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée et le Revenu de Transition Écologique et Solidaire.

Transformer les activités économiques de manière écologique et solidaire
Des contrats de conversion écologique pour les filières, un programme territoires fabricants pour relocaliser des productions. Plus d’aides pour l’artisanat et le commerce.

Développer les formations avec emplois à la clé
Prioriser les opérations DEFI (Développement de l’emploi par des formations inclusives) vers les métiers de la transformation écologique.

Accompagner les savoir-faire de la transition
Cofinancer dans les territoires des “tiers-lieux des transitions”. Ces espaces, démonstrateurs des savoir-faire et exemplaires dans leur conception sont des lieux d’expérimentation, de vulgarisation technologique et de coopération aussi bien pour le public que pour les professionnel.le.s.

EDUCATION

Faire vivre le débat sciences/société
Financer des projets associant chercheurs.euses, institutions, collectivités et citoyen.ne.s sur le modèle des PICRI (Partenariats Institutions-Citoyens pour la Recherche et l’Innovation)

Construire l’avenir de nos enfants
Promouvoir le lycée du futur en co-élaboration avec les élèves et l’ensemble de la communauté éducative : pour la restauration scolaire accessible (tarification sociale) et de qualité (50% de bio et local et une option végétarienne quotidienne), des locaux adaptés à tous les handicaps, l’amplification des actions éducatives, les budgets participatifs, des bâtiments de qualité (matériaux biosourcés, énergies renouvelables…), la lutte contre le gaspillage, le zéro plastique…

AGRICULTURE

Prendre soin de notre agriculture et de notre alimentation
Ouvrir l’accès au métier d’agriculteur-trice, accompagner les installations, notamment des jeunes. Renforcer les dispositifs d’aide à la transmission des fermes.

Produire bio, produire là où on consomme
Créer un Cap Bio (Contrat d’Appui Projet) pour une alimentation de qualité et un environnement préservé. Développer la transformation de la production locale et les circuits courts. Faire des cantines des lycées les premiers débouchés avec 50% de bio, local et de saison.

BIODIVERSITÉ

Restaurer la biodiversité, préserver l’eau
Consacrer 1,5 million / an supplémentaires à la renaturation (développement de jardins, plantations d’arbres et de haies, inventaires de la biodiversité, lutte contre l’engrillagement…)

Défendre le bien-être animal
Créer une délégation à la condition animale pour insérer cet enjeu dans toutes les politiques publiques. Mettre en place un dispositif de soutien aux refuges, …

ENERGIE

Rénover les logements pour plus de confort et moins de dépenses
Consolider le service public régional de l’efficacité énergétique de l’habitat. Accélérer le rythme de la rénovation pour atteindre 30 000 logements par an.

Développer les énergies renouvelables sur notre territoire (EnR)
Co-financer 200 projets citoyens par la création d’une coopérative régionale de développement des EnR. Couvrir 100% de la consommation par des ENR d’ici 2050.

CULTURE

Offrir une culture riche et diversifiée par tous et pour tous
Co-construire un plan de relance sur 3 ans et renforcer le budget de la culture (+10%) pour soutenir les lieux intermédiaires de culture, créer une enveloppe participative dans le cadre de la Conférence Permanente de la Culture. Mettre en place des éga-conditionnalités.

Essaimer le festival des jardins de Chaumont dans toute la région
Permettre aux associations et collectivités de développer sur leur territoire des événements liant projets artistiques et jardins remarquables en lien avec les habitants.

TRANSPORT

Passer à une nouvelle étape dans le développement du vélo.
Structurer une filière régionale autour du vélo pour en développer les pratiques (tourisme, vélo du quotidien).

Des déplacements faciles, rapides et éco-responsables pour tous
Gratuité pour les personnes dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1 000€. Créer un «Pass Région» de mobilité valable partout et améliorer l’offre de transport notamment en zones rurales.

Développer le train
Augmenter la fréquence et amplitude des horaires, les guichets et les gares… Maintenir les lignes de desserte fine des territoires et étudier l’ouverture de nouvelles lignes.

Mettre les camions sur le rail
Poursuivre le soutien financier de la Région à la sauvegarde du réseau fret capillaire (les « petites lignes » exclusivement fret), à parité avec l’Etat et les industriels utilisateurs (1/3, 1/3, 1/3).

SOLIDARITÉ

Assurer une offre de loisirs, de sports et de vacances pour tous
Subventionner les associations et structures d’accueil pour qu’elles relocalisent et adaptent leurs offres.

Soutenir l’ESS et le tissu associatif
Conforter l’emploi associatif et sécuriser les associations par le développement et l’évolution du dispositif CAP Asso. Renforcer les aides aux aux structures de l’Economie Sociale et Solidaire.

Garantir toutes les solidarités
Mobiliser les compétences régionales pour prendre soin des personnes en extrême précarité comme les SDF et accueillir dignement les réfugiés.

DÉMOCRATIE

Mettre en place une Démocratie Permanente.
Création d’un outil coopératif pour faire vivre la Démocratie Permanente, créer un fonds de contre-expertise citoyenne. Mettre en place des démarches de délibération collective : votation, Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), convention citoyenne…